Architecture et bâtiments : Les témoins du passé


Une bâtisse moyenâgeuse avec ses bâtiments adjacents occupa l'emplacement du château actuel ; il reste encore des caves et surtout des oubliettes dans les parties les plus anciennes des bâtiments de l’exploitation.


Dans ces oubliettes, a été retrouvé le squelette d’un homme de très grande taille couché sur le côté. Il tenait dans ses mains une lame sur laquelle était gravé le nom de London. Son corps avait manifestement été traversé par une autre arme de même nature et d’une longueur de 1,05 m. Autour de son cou, pendait encore un gorgerin d’acier, reliquat de l’armure que portait cet homme au moment de sa mort.
(Revue de la société Archéologique de Bordeaux, 1891.)



Au XVIIIe siècle, au lieu-dit Lamothe, une carte de 1707 du géographe Claude MASSE (1632-1737) cartographe officiel du roi Louis XIV, montre un vignoble étendu non loin des châteaux Lafite et Mouton situés sur la commune voisine de Pauillac.


Sur cette même carte, les parcelles correspondant aux lieux-dits La Tonnelle et Landat sur la commune de Vertheuil sont couverts de vignobles. Au milieu du vignoble de La Tonnelle se trouve un moulin-à-vent, aujourd’hui disparu.


À la fin du XIXe siècle, un incendie a entièrement détruit le château moyenâgeux de Lamothe. Le château actuel, de style néo-renaissance a été édifié au même emplacement. Sa construction s'est achevée en 1903.


Au début du XXe siècle, la propriété est jouée et perdue sur le tapis vert du casino de Biarritz par le propriétaire de l’époque, négociant à Bordeaux.